André Gide

 

 

Baudelaire et M. Faguet

[Auszug]

 

Text
Editionsbericht
Literatur

»   »   »
Texte zur Baudelaire-Rezeption

 

Il est dès lors permis de se demander, puisque voici tout de même les Fleurs du Mal, si c'est bien essentiellement l'imagination qui fait le poète; ou, puisqu'il plaît décidément à MM. Faguet et Brunetière de n'appeler poésie qu'un certain développement oratoire versifié, s'il ne sied pas de saluer en Baudelaire autre chose et plus qu'un poète: le premier artiste en poésie.

"L'imagination imite; c'est l'esprit critique qui crée." 1 Cet aphorisme d'Oscar Wilde, où certains [515] esprits superficiels ou prévenus, ne consentiront à voir qu'un paradoxe, éclaire une vérité profonde; il nous explique, dans le cas particulier de Baudelaire, comment cette raréfaction de l'imagination l'a servi, le contraignant à ne jamais tenir quitte son intelligence – d'une si précise vigueur, et toujours appliquée à même une chair si sensible; son sens critique, d'une si scrupuleuse et tenace fidélité.

Baudelaire était avec Stendhal la plus admirable intelligence critique de son époque. Que vaut le romantisme auprès de ces deux inventeurs?

 

 

[Fußnote, S. 514/15]

1   "Je rassemble en une phrase l'idée un peu éparse au cours du premier dialogue de "Critic as artist", dans Intentions – dont voici quelques passages significatifs: – Il en est, il en a été toujours ainsi. Nous inclinons parfois à penser que les voix qui résonnaient à l'aurore de la poésie étaient plus fraîches, plus simples, plus naturelles que les nôtres et que l'univers, tel que le contemplaient et le parcouraient les poètes d'alors, pouvait, grâce à une vertu poétique particulière, passer en chant presque sans modification... Nous ne faisons là qu'attribuer aux autres âges ce que nous désirons, ou croyons désirer pour le nôtre. Notre sens historique est en défaut. Tout siècle qui produit de la poésie, si lointain soit-il, est un siècle artificiel (inutile de faire observer que je ne cite qu'une traduction; que le mot artificiel n'est point pris ici dans un sens défavorable et s'oppose plus à spontané qu'à naturel) et [515] l'œuvre qui nous paraît la plus naturelle et comme un produit spontané de son époque est toujours le résultat d'un conscient effort. Croyez-moi: il n'y a pas de bel art sans conscience, et conscience et esprit critique ne font qu'un."   zurück

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

La Nouvelle Revue Française.
1910, Nr. 23, 1. November, S. 499-518.

Unser Auszug: S. 514-515.

Gezeichnet: André Gide.

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien).

 

 

Kommentierte Ausgabe

 

 

Literatur

Anglès, Auguste: André Gide et le premier groupe de La Nouvelle Revue Française. 3 Bde. Paris 1978-1986.

Bock, Hans M.: Cénacle und Jüngerkreis als Formen kultureller Vergesellschaftung. Stéphane Mallarmé, André Gide und Stefan George in der Sicht vergleichender Intellektuellenforschung. In: lendemains Bd. 37, Nr. 146/147 (2012), S. 101-117.

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. Stuttgart u.a. 2011, S. 1-14.

Cazentre, Thomas: Gide lecteur. La littérature au miroir de la lecture. Paris 2003.
Vgl. bes. S. 183-208.

Cerisier, Alban: Une histoire de La NRF. Paris 2009.

Cornell, Kenneth: The Post-Symbolist Period. French Poetic Currents, 1900-1920. New Haven 1958.

Curatolo, Bruno (Hrsg.): Dictionnaire des revues littéraires au XXe siècle. Domaine français. 2 Bde. Paris 2014.
Bd. 1, S. 510-526: La Nouvelle Revue Française.

Décaudin, Michel: La crise des valeurs symbolistes. Vingt ans de poésie française 1895 – 1914. Genf u.a. 1981 (= Références, 11).

Décaudin, Michel: "La N.R.F." et les débats sur la poésie 1909 – 1914. In: Revue d'Histoire Littéraire de la France 87 (1987), S. 805-815.

Faguet, Émile: Baudelaire. In: La Revue (Ancienne "Revue des Revues"). Bd. 87, 1910, Nr. 17, 1. September, S. 615-624. [PDF]



Gide, André : Le Traité du Narcisse. Théorie du symbole. In: Entretiens politiques & littéraires. 1892, Nr. 22, Januar, S. 20-28. [Gallica]

Gide, André: Une Protestation. In: Mercure de France. Bd. 21, 1897, Februar, S. 428-429. [Gallica]

Gide, André: Stéphane Mallarmé. In: L'Ermitage. 1898, Oktober, S. 225-230. [Gallica]

Gide, André: Contre Mallarmé. In: La Nouvelle Revue Française. 1909, Nr. 1, 1. Februar, S. 96-98.
URL: https://archive.org/details/n01lanouveller1909pariuoft

Gide, André: [Rezension zu:] Jules Romains: La Vie Unanime. In: La Nouvelle Revue Française. 1909, Nr. 1, 1. Februar, S. 98-101.
URL: https://archive.org/details/n01lanouveller1909pariuoft

Gide, André: Baudelaire et M. Faguet. In: La Nouvelle Revue Française. 1910, Nr. 23, 1. November, S. 499-518.

Gide, André: Verlaine et Mallarmé. In: La Vie des lettres. Jg. 2, 1914, April, S. 1-24.

Gide, André: Introduction. In: Charles Baudelaire. Les Fleurs du Mal. Paris 1917, S. XI-XVIII.

Gaulmyn, Pierre de u.a. (Hrsg.): André Gide, Jacques Rivière. Correspondance (1909-1925). Paris: Gallimard 1998.

Gide, André: Essais critiques. Hrsg. von Pierre Masson. Paris: Gallimard 1999 (= Bibliothèque de la Pléiade, 457).



Gleize, Jean-Marie (Hrsg.): La poésie. Textes critiques XIVe-XXe siècle. Paris 1995 (= Textes essentiels).

Hebey, Pierre (Hrsg.): L'Esprit NRF (1908-1940). Paris 1990.

Hermetet, Anne-Rachel: La Nouvelle Revue Française de Jaques Rivière est-elle une revue néo-classique? In: Revue d'études franšaises 10 (2005), S. 15-29.
URL: http://cief.elte.hu/sites/default/files/hermetet.pdf

Hermetet, Anne-Rachel: Modern Classicism. La Nouvelle Revue Française (1909-1943) and Commerce (1924-1932). In: The Oxford Critical and Cultural History of Modernist Magazines. Hrsg. von Peter Brooker u.a. Bd. 3: Europe 1880-1940. Oxford 2013, S. 101-119.

Höllerer, Walter (Hrsg.): Theorie der modernen Lyrik. Neu herausgegeben von Norbert Miller und Harald Hartung. 2 Bde. Darmstadt 2003.

Jarrety, Michel: Poétique et poésie. In: Association Guillaume Budé (Hrsg.): Actes du XVe Congrès. La poétique, théorie et pratique. XVe Congrès international et quinquennal de l'Association Guillaume Budé, organisé à la Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines d'Orléans-La Source du 25 août au 28 août 2003. Paris 2008, S. 141-157.

Koffeman, Maaike: Entre classicisme et modernité. La Nouvelle Revue Française dans le champ littéraire de la Belle Époque. Amsterdam u.a. 2003 (= Faux titre, 239).

Kopp, Robert: La NRF et les avant-gardes (1909-1925). In: La place de La NRF dans la vie littéraire du XXe siècle: 1908-1943. Paris 2009, S. 137-174.

Noland, Carrie: Poetry at Stake. Lyric Aesthetics and the Challenge of Technology. Princeton 1999.
Vgl. S. 17-21.

Pondrom, Cyrena N.: The Road from Paris. French Influence on English Poetry, 1900 – 1920. Cambridge 2010.   –   Zuerst 1974.

Rodic, Vesna: Lyricism and Politics in Paul Valéry's Poetry and Poetic Theory and in La Nouvelle Revue Française, 1909 –1939. Diss. Berkeley, Univ. of California 2008.
Kap. 2: La Nouvelle Revue Française and Lyricism, 1909-1919.

Rodic, Vesna: Lyricism, Aesthetic Tradition, and the Debates on Nationalism in La Nouvelle Revue Française, 1909-1914. In: Modern Language Notes 127 (2012), S. 806-825.

Schnyder, Peter: Pré-Textes. André Gide et la tentation de la critique. Paris 2001.
Kap. VII: Traduire. Critique de la poésie.

Schnyder, Peter: De quelques coquetteries de "La Nouvelle Revue française" et de Gide vis-à-vis des avant-gardes. In: Poétiques scientifiques dans les revues européennes de la modernité (1900-1940). Hrsg. von Tania Collani. Paris 2013, S. 255-268.

Siepe, Hans T. u.a. (Hrsg.): André Gide und Deutschland. Düsseldorf 1992.

Wilde, Oscar: The True Function and Value of Criticism; with some Remarks on the Importance of Doing Nothing: A Dialogue.
In: The Nineteenth Century. Bd. 28, 1890: Juli, S. 123-147; September, S. 435-459.
URL: https://archive.org/details/nineteenthcentu07unkngoog
Aufgenommen in:
Oscar Wilde: Intentions. London: James R. Osgood McIlvaine and Co. 1891; hier: S. 95-213 u.d.T. "The Critic as Artist".

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer