Filippo Tommaso Marinetti

 

 

SUPPLÉMENT
au Manifeste technique de la Littérature futuriste

 

Je dédaigne les blagues et les ironies innombrables, et je réponds aux interrogations sceptiques et aux objections importantes lancées par la presse européenne contre mon Manifeste technique de la littérature futuriste.

1.   Ceux qui ont compris ce que je voulais dire par haine de l'intelligence ont voulu y découvrir l'influence de la philosophie de Bergson. Ils ignorent sans doute que mon premier poème épique, La Conquête des Étoiles, paru en 1902, portait à la première page, en guise d'épigraphe, ces trois vers de Dante:

"O insensata cura de' mortali
Quanto son difettivi
sillogismi
Quei che ti fanno in basso batter l'ali."
                                                      (Paradiso, Canto XI)

et cette pensée d'Edgard Poe:

".... l'esprit poétique – cette faculté la plus sublime de toutes, nous savons cela maintenant, – puisque des vérités de la plus haute importance ne pouvaient nous être révélées que par cette Analogie, dont l'éloquence, irrécusable pour l'imagination, ne dit rien à la raison infirme et solitaire."

(Edgar Poe – Colloque entre Monos et Una)      

Bien avant Bergson ces deux génies créateurs coïncidaient avec mon génie en affirmant leur mépris et leur haine pour l'intelligence rampante infirme et solitaire, et en accordant tous les droits à l'imagination intuitive et divinatrice.

2.   Quand je parle d'intuition et d'intelligence, je ne veux pas parler de deux domaines distincts et nettement séparés. Tout esprit créateur a pu constater, durant le travail de création, que les phénomènes intuitifs se mêlaient aux phénomènes de l'intelligence logique. Il est par conséquent impossible de déterminer exactement le moment où finit l'inspiration inconsciente et commence la volonté lucide. Parfois cette dernière engendre brusquement l'inspiration, parfois elle l'accompagne. Après plusieurs heures de travail acharné et pénible, l'esprit créateur se délivre tout-à-coup du poids de tous les obstacles et devient en quelque sorte la proie d'une étrange spontanéité de conception et d'exécution. La main qui écrit semble se détacher du corps et se prolonger en liberté, bien loin du cerveau qui lui aussi, en quelque sorte détaché du corps, devenu aérien, regarde de très haut, avec une effrayante lucidité, les phrases inattendues qui sortent de la plume.

Ce cerveau dominateur contemple-t-il impassible ou dirige-t-il en réalité les bonds de la fantaisie qui secouent la main? Il est impossible de s'en rendre compte. Je n'ai pu noter, en ces moments-là, au point de vue physiologique, qu'un grand creux à l'estomac.

Par intuition, j'entends un état de la pensée presque entièrement intuitif et inconscient; par intelligence, j'entends un état de la pensée presque entièrement intellectif et volontaire.

[2] 3.   La poésie idéale que je rêve et qui ne serait que la suite ininterrompue des seconds termes des analogies, n'a rien à faire avec l'allégorie. L'allégorie est en effet la suite des seconds termes de plusieurs analogies, toutes liées ensemble logiquement. L'allégorie est parfois aussi le second terme développé et minutieusement décrit d'une analogie.

Bien au contraire, je me propose de donner la suite illogique, non explicative mais intuitive, des seconds termes de nombreuses analogies, toutes déliées et opposées l'une à l'autre.

4.   Tous les stylistes doués ont pu aisément constater que l'adverbe n'est pas seulement un mot invariable qui modifie le verbe, l'adjectif ou un autre adverbe, mais aussi une agrafe musicale qui rattache les différents sons de la période.

5.   Je crois nécessaire de supprimer l'adjectif et l'adverbe, parce qu'ils sont à la fois et tour à tour les festons bariolés, les draperies nuancées, les piédestaux, les garde-fous et les balustrades de la vielle période traditionelle. C'est grâce à un usage savant de l'adjectif et de l'adverbe que l'on obtient le balancement mélodieux et monotone de la phrase, son soulèvement interrogatif et poignant et sa chute reposante et graduée de vague sur la plage. Avec la toujours identique émotion, l'âme retient son souffle, tremble un peu, supplie qu'on l'apaise et respire enfin largement quand le flot des mots retombe avec sa ponctuation de galets et son écho final.

L'adjectif et l'adverbe ont une triple fonction, explicative, décorative et musicale, par laquelle ils indiquent l'allure grave ou légère, lente ou rapide, du substantif qui se meut dans la phrase. Ce sont tour à tour les cannes ou les béquilles du substantif. Leur longueur et leur poids règlent le pas du style qui est toujours nécessairement sous tutelle, et l'empêchent de reproduire le vol de l'imagination.

En écrivant par exemple: "Une femme jeune et belle marche rapidement sur les dalles de marbre", l'esprit traditionnel se hâte d'expliquer que cette femme est jeune et belle, bien que l'intuition donne tout court un mouvement beau. Plus tard l'esprit traditionnel annonce que la femme marche. Il expliquera ensuite qu'elle marche rapidement et enfin qu'elle marche sur des dalles de marbre.

Ce procédé purement explicatif, dénué d'imprévu, imposé d'avance à tous les arabesques, zigzags et cahots de la pensée n'a plus de raison d'être. Il est partant à peu près sûr que l'on ne se trompera pas en faisant tout le contraire.

Il est indéniable qu'en abolissant l'adjectif et l'adverbe on redonnera au substantif sa valeur essentielle, totale et typique.

J'ai d'ailleurs une absolue confiance dans le sentiment d'horreur que j'éprouve pour le substantif qui s'avance suivi de son adjectif comme d'une traîne ou d'un caniche. Parfois ce dernier est tenu en laisse par un adverbe élégant. Parfois le substantif porte un adjectif devant et un adverbe derrière, comme les deux pancartes d'un homme-sandwich. Autant de spectacles insupportables.

6.   C'est pourquoi j'ai recours à la sécheresse abstraite des signes mathématiques, qui servent à donner les quantités, en résumant toutes les explications sans remplissages et en évitant la manie dangereuse de perdre du temps dans tous les coins de la phrase en des travaux minutieux de ciseleur, de bijoutier ou de cireur de bottines.

7.   Les mots délivrés de la ponctuation rayonneront les uns sur les autres, entrecroiseront leurs magnétismes divers, suivant le dynamisme ininterrompu de la pensée. Un espace blanc, plus ou moins long, indiquera au lecteur les repos ou les sommeils plus ou moins longs de l'intuition. Les lettres majuscules indiqueront au lecteur les substantifs qui synthétisent une analogie dominatrice.

8.   La destruction de la période tradtionnelle, l'abolition de l'adjectif, de l'adverbe et de la ponctuation entraîneront nécessairement la faillite de la trop fameuse harmonie du style, si bien que le poète futuriste pourra enfin utiliser toutes les onomatopées même les plus cacophoniques qui reproduisent les innombrables bruits de la matière en mouvement.

[3] Toutes ces intuitions élastiques par lesquelles je complète mon Manifeste technique de la littérature futuriste se sont épanouies successivement dans mon cerveau en créant ma nouvelle œuvre futuriste, dont voici l'un des fragments les plus significatifs:

 

BATAILLE

POIDS + ODEUR

 

Midi ¾ flûtes glapissement embrasement toumbtoumb alarme Gargaresch craquement crépitation marche Cliquetis sacs fusils sabots clous canons crinières roues caissons juifs beignets pains-à-huile cantilènes échoppes bouffées chatoiement chassie puanteur cannelle                     fadeurs flux reflux poivre rixe vermine tourbillon orangers-en-fleur filigrane misère dés échecs cartes jasmin + muscade + rose arabesque mosaïque charogne hérissement
savates mitrailleuses = galets + ressac + grenouilles Cliquetis sacs fusils canons ferraille atmosphère = plomb + lave + 300 puanteurs + 50 parfums pavé-matelas détritus crottin charognes flic-flac entassement chameaux bourricots tohubohu cloaque                         Souk-des-argentiers dédale soie azur galabieh pourpre oranges moucharabieh arches enjambement bifurcation placette pullulement                     tannerie cireurs gandouras burnous grouillement couler suinter bariolage enveloppement excroissances fissures tanières gravats démolition acide-phénique chaux pouillerie Cliquetis sacs fusils sabots clous canons caissons coups-de-fouet drap-de-soldat suint impasse à-gauche entonnoir à-droite carrefour clair-obscur étuves fritures musc jonquilles fleur-d'oranger écœurement essence-de-rose-piège ammoniaque griffes excréments-morsures viande + 1000 mouches fruits-secs carroubes pois-chiches pistaches amandes régimes-bananes dattes toumb toumb                     bouc cousscouss-moisi aromates safran goudron œuf-pourri chien-mouillé jasmin cassie santal œillets faisandage intensité bouillonnement fermenter tubéreuse Pourrir s'éparpiller furie mourir se déagréger morceaux miettes poussière héroïsme <helminthes> fusillade pic pac pun pan pan menthe mandarine laine-fauve mitrailleuses-cliquets-de-bois-léproserie plaies en-avant                         chair-moite crasse suavité éther Cliquetis sacs fusils canons caissons roues benjoin tabac encens anis village ruines brûlé ambre jasmin maisons-éventrements abandon gargoulette toumtoumb violettes ombrages puits ânon ânesse cadavre-écrabouillement-sexe-exibition                     ail bromes anisette brise poisson sapin-neuf romarin charcuteries palmiers sable cannelle                         Soleil or balance plateaux plomb ciel soie chaleur rembourrage pourpre azur torréfaction Soleil = volcan + 3000 drapeaux atmosphère-précision corrida furie chirurgie lampes                     rayons-bistouris étincellement-linges désert-clinique × 20000 bras 20000 pieds 10000 yeux-mire scintillation attente opération sables-chaufferies Italiens Arabes : 4000 mètres bataillons-chaudières commandements-pistons sueur bouches four[4]naises crénomdenom en-avant huile vapeur ammoniaque > cassies violettes fientes roses sables miroitement tout marcher <arithmétique> traces obéir ironie enthousiasme                     bourdonnement coudre dunes-oreillers zigzags repriser pieds-meules-crissement sable inutilité mitrailleuses = galets + ressac + grenouilles                         Avant-gardes : 200 mètres chargez-à-la-baïonette en-avant Artères gonflement chaleur fermentation-cheveux-aisselles-chignon-rousseur blondeur haleines + sac 30 kilos prudence = bascule ferrailles tire-lire mollesse : 3 frissons commandements-pierres rage ennemi-aimant légèreté gloire
                    héroïsme Avant-gardes : 100 mètres mitrailleuses fusillade éruption violons cuivre pim poum pac pac tim toum mitrailleuses tatarataratarata
                        Avant-gardes : 20 mètres bataillons-fourmis cavalerie-araignées routes-gués général-îlot estafettes-sauterelles sables-révolution obus-tribuns nuages-grils fusils-martyrs shrapnel-auréoles multiplication addition division obus-soustraction grenade-rature ruisseler couler éboulement blocs avalanche
                  Avant-gardes : 3 mètres mélange va-et-vient collage décollage déchirement feu déraciner chantiers éboulement carrières incendie panique aveuglement écraser entrer sortir courir                     éclaboussement Vies-fusées cœurs-friandises baïonnettes-fourchettes mordre dépécer puer valser bondir rage curée explosions obus-gymnastes fracas-trapèzes explosion rose joie ventre-arrosoirs têtes-foot-ball éparpillement                         Canon-149 éléphant artilleurs-cornacs hissa-hoo colère leviers lenteur lourdeur centre gargousse-jockey méthode monotonie trainers distance grand-prix gueule parabole x lumière tonnere massue infini Mer = dentelles-émeraudes-fraîcheur-élasticité-abandon mollesse cuirassés-acier-concision-ordre Drapeau-de-combat- (prairies ciel-blanc-de-chaleur sang) = Italie force orgueil-italien frères femmes mère insomnie brouhaha-de-camelots gloire domination cafés récits-de-guerre
                  Tours canons-virilité-volées érection télémètre extase toumbtoumb 3 secondes toumb-toumb flots sourires rires plaff plouff glouglouglouglou cache-cache cristaux vierges chair bijoux perles iodes sels bromes jupons gaz liqueurs bulles 3 secondes                     toumbtoumb officier blancheur télémètre croix feu mégaphone la-hausse-à-4-mille-mètres tous-les-hommes-à-gauche assez chacun à-son-poste inclinaison-7-degrés érection splendeur jet percer immensité azur-femelle dépucelage                         acharnement couloirs cris labyrinthe matelas sanglots défoncement désert lit précision télémètre monoplan poulailler-de-theâtre applaudissements                     monoplan = balcon-rose-roue-tambour trépan-taon > déroute arabes bœufs sanguinolence abattoir blessures refuge oasis humidité éventail fraîcheur                     sieste rampement germination effort dilatation-végétale je-serai-plus-vert-demain restons-mouillés conserve-cette-goutte-d'eau faut-grimper-3-centimètres-en-6 jours colle-ta-tige-pour-résister-contre-20-grammes-de-sable-et-3000-grammes-de-ténèbre voie-lactée-cocotier étoiles-noix-de-coco lait ruisseler jus délices

 

F. T. Marinetti.

    MILAN, 11 Août 1912.

 

                        DIRECTION   DU   MOUVEMENT   FUTURISTE:   Corso Venezia, 61 – MILAN

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

F. T. Marinetti: Supplément au Manifeste technique de la Littérature futuriste.
Milan: Direction du mouvement futuriste 1912, 4 S. [Faltblatt; unpag.]

Vorlage: Facsimile-Edition
Jean-Pierre de Villers (Hrsg.): Debout sur la cime du monde. Manifestes futuristes / Futurist manifestoes 1909 – 1924.
Paris 2008, S. 72-75.

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien). Korrektur der Akzent-Fehler nicht markiert.

 

 

Kommentierte Ausgaben

 

Übersetzungen ins Deutsche

 

 

Literatur

Adamowicz, Elza u.a. (Hrsg.): Back to the Futurists. The Avant-Garde and Its Legacy. Manchester u.a. 2013.

Apollonio, Umbro: Der Futurismus. Manifeste und Dokumente einer künstlerischen Revolution 1909 – 1918. Köln 1972.

Arnold, Heinz L. (Hrsg.): Aufbruch ins 20. Jahrhundert. Über Avantgarden. München 2001 (= Text + Kritik; Sonderband).

Asholt, Wolfgang u.a. (Hrsg.): Manifeste und Proklamationen der europäischen Avantgarde (1909 – 1938). Stuttgart u.a. 1995.

Asholt, Wolfgang u.a. (Hrsg.): "Die ganze Welt ist eine Manifestation". Die europäische Avantgarde und ihre Manifeste. Darmstadt 1997.

Asholt, Wolfgang u.a. (Hrsg.): Der Blick vom Wolkenkratzer. Avantgarde – Avantgardekritik – Avantgardeforschung. Amsterdam 2000 (= Avant-Garde Critical Studies, 14).

Asholt, Wolfgang: Vor dem Altern? Anfangsfiguren in futuristischen, dadaistischen und surrealistischen Manifesten. In: Alternde Avantgarden. Hrsg. von Alexandra Pontzen u.a. Heidelberg 2011 (= Jahrbuch Literatur und Politik, 6), S. 31-46.

Barck, Karlheinz: Art. Avantgarde. In: Ästhetische Grundbegriffe. Bd. 1. Stuttgart u.a. 2000, S. 544-577.

Berg, Hubert van den: Das Manifest – eine Gattung? Zur historiographischen Problematik einer deskriptiven Hilfskonstruktion. In: Manifeste: Intentionalität. Hrsg. von Hubert van den Berg u.a. Amsterdam u.a. 1998 (= Avant-Garde Critical Studies, 11), S. 193-225.

Berghaus, Günter: The Genesis of Futurism. Marinetti's Early Career and Writings 1899 – 1909. Leeds 1995.

Berghaus, Günter (Hrsg.): International Futurism in Arts and Literature. Berlin u.a. 2000 (= European Cultures, 13).

Bernauer, Markus: Einige Bemerkungen zu den Anfängen des Futurismus. In: Der Umbruchsdiskurs im deutschsprachigen Raum zwischen 1900 und 1938. Hrsg. von Daniel Meyer u.a. Heidelberg 2011 (= Beihefte zum Euphorion, 63), S. 43-53.

Beyme, Klaus von: Das Zeitalter der Avantgarden. Kunst und Gesellschaft 1905 – 1955. München 2005.

Birolli, Viviana: Constitution et archéologie d'un genre. Le cas des manifestes futuristes. In: Études littéraires 44.3 (2013), S. 17-34.

Bollenbeck, Georg: Tradition, Avantgarde, Reaktion. Deutsche Kontroversen um die kulturelle Moderne 1880 – 1945. Frankfurt a.M. 1999.

Boschetti, Anna: Ismes. Du réalisme au postmodernisme. Paris 2014.

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. Stuttgart u.a. 2011, S. 1-14.

Bürger, Peter: Theorie der Avantgarde. Mit einem Nachwort zur 2. Auflage. Frankfurt a.M. 1995 (= edition suhrkamp, 727).

Cescutti, Tatiana: Les origines mythiques du futurisme. F. T. Marinetti, poète symboliste français (1902 –1908). Paris 2009 (= Collection "Jalons").

Décaudin, Michel: Apollinaire et Marinetti. In: Mélanges de littérature française moderne offerts à Garnet Rees par ses collègues et amis. Hrsg. von Cedric E. Pickford. Paris 1980, S. 103-115.

Demetz, Peter: Worte in Freiheit. Der italienische Futurismus und die deutsche literarische Avantgarde (1912 – 1934). Mit einer ausführlichen Dokumentation. München u.a. 1990 (= Serie Piper, 1186).

Desbuissons, Frédérique: L'art du manifeste. In: Cahiers du Musée national d'art moderne Nr. 67 (1999), S. 112-129.

Ehrlicher, Hanno: Die Kunst der Zerstörung. Gewaltphantasien und Manifestationspraktiken europäischer Avantgarden. Berlin 2001 (= Studien aus dem Warburg-Haus, 4).

Eltz, Johanna: Der italienische Futurismus in Deutschland 1912 – 1922. Ein Beitrag zur Analyse seiner Rezeptionsgeschichte. Bamberg 1986 (= Bamberger Studien zur Kunstgeschichte und Denkmalpflege, 5).
Mit Abdruck der futuristischen Manifeste (S. 201-266).

Fähnders, Walter: Avantgarde und Moderne 1880 – 1933. 2. Aufl. Stuttgart u.a. 2010 (= Lehrbuch Germanistik).

Fähnders, Walter: Avantgarde – Begriff und Phänomen. In: Literarische Moderne. Begriff und Phänomen. Hrsg. von Sabina Becker u.a. Berlin u.a. 2007, S. 277-290.

Fautrier, Pascale (Hrsg.): Les grands manifestes littéraires. Paris 2009 (= folio plus; classiques, 175).

Folejewski, Zbigniew: Futurism and Its Place in the Development of Modern Poetry. A Comparative Study and Anthology. Ottawa 1980.

Godé, Maurice: Un malentendu fécond: la réception du futurisme en Allemagne. In: Expressionisme(s) et avant-gardes. Actes du colloque de Reims, 23-25 janvier 2003. Hrsg. von Isabelle Krzywkowski u.a. Paris 2007, S. 227-250.

Gullentops, David: Verhaeren and Marinetti. In: Forum for Modern Language Studies 32,2 (1996), S. 107-118.

Hahn, Torsten: Avantgarde als Kulturkampf. Das Manifest als Medium artistischer Politik. In: Avantgarden in Ost und West. Literatur, Musik und bildende Kunst um 1900. Hrsg. von Hartmut Kircher u.a. Köln 2002, S. 23-36.

Hardt, Manfred (Hrsg.): Literarische Avantgarden. Darmstadt 1989 (= Wege der Forschung, 648).

Harrison, Charles u.a. (Hrsg.): Kunsttheorie im 20. Jahrhundert. Künstlerschriften, Kunstkritik, Kunstphilosophie, Manifeste, Statements, Interviews. Bd. 1: 1895 – 1941. Ostfildern-Ruit 1998.

Hjartarson, Benedikt: Myths of Rupture. The Manifesto and the Concept of Avant-Garde. In: Modernism. Bd. 1. Hrsg. von Astradur Eysteinsson u.a. Amsterdam u.a. 2007 (= A Comparative History of Literatures in European Languages, 21), S. 173-194.

Hjartarson, Benedikt: Visionen des Neuen. Eine diskurshistorische Analyse des frühen avantgardistischen Manifests. Heidelberg 2013.

Höllerer, Walter (Hrsg.): Theorie der modernen Lyrik. Neu herausgegeben von Norbert Miller und Harald Hartung. Bd. 1. Darmstadt 2003.
S. 226-233: Technisches Manifest der Futuristischen Literatur (zuerst italien. 1912).

Jemma, Rossana: La réception immédiate du "Manifeste de fondation du futurisme" de Marinetti en France. In: Lettres italiennes en France. Réception critique, influences, lectures. Hrsg. von Mariella Colin. Caen 2005, S.  145-161.

Krzywkowski, Isabelle: Le Temps et l'Espace sont morts hier. Les années 1910 – 1920: Poésie et poétique de la première avant-garde. Paris 2006 (= Collection "Les aéronautes de l'esprit").

Lamping, Dieter: Benn, Marinetti, Auden – Eine Konstellation der Moderne. In: Gottfried Benns Modernität. Hrsg. von Friederike Reents. Göttingen 2007, S. 38-54.

Léonard-Roques, Véronique u.a. (Hrsg.): Les mythes des avant-gardes. Clermont-Ferrand 2003.

Lista, Giovanni (Hrsg.): Futurisme. Manifestes – Proclamations – Documents. Lausanne 1973.

Lista, Giovanni (Hrsg.): Marinetti et le Futurisme. Etudes, documents, iconographie. Lausanne 1977. (Collection "Avant-Gardes").

Lista, Giovanni: F. T. Marinetti. L'anarchiste du futurisme. Biographie. Paris 1995.

Lista, Giovanni: Le futurisme. Une avant-garde radicale. Paris 2008 (= Découvertes Gallimard, 533).

Lista, Giovanni: Genèse et analyse du Manifeste du futurisme. In: Le futurisme à Paris. Une avant-garde explosive. [Kat. Ausstellung Paris, Centre Pompidou, 15. Okt. 2008-26. Jan. 2009]. Paris 2008, S. 78-83.

Lista, Giovanni (Hrsg.): Le Futurisme. Textes et manifestes, 1909-1944. Ceyzérieu 2015.

Lista, Giovanni: Qu'est-ce que le futurisme? suivi de Dictionnaire des futuristes. Paris 2015 (= Folio essais, 610).
S. 310-341: Les mots libérés et le bruit.

Meazzi, Barbara: Le Futurisme entre l'Italie et la France 1909 – 1939. Chambéry 2010.

Meter, Helmut: Apollinaire und der Futurismus. Rheinfelden 1977 (= Romanistik, 7).

Milan, Serge: L'antiphilosophie du futurisme. Propagande, idéologie et concepts dans les manifestes de l'avant-garde italienne, 1909 – 1944. Lausanne 2009.

Milan, Serge: La diffusion française des manifestes du futurisme. In: Plurilinguisme et avant-gardes. Hrsg. von Franca Bruera u.a. Bruxelles u.a. 2011, S. 489-501.

Millot, Hélène: Chorégraphies manifestaires. In: Spectacles de la parole. Hrsg. von Hélène Millot u.a. Saint-Étienne 2003 (= Lieux littéraires, 5), S. 361-374.

Möser, Kurt: Literatur und die "Große Abstraktion". Kunsttheorien, Poetik und "abstrakte Dichtung" im "Sturm" 1910 – 1930. Erlangen 1983 (= Erlanger Studien, 46).
Vgl. S. 25-37: Der Futurismus und seine Rezeption.

Perloff, Marjorie: The Futurist Moment: Avant-Garde, Avant Guerre, and the Language of Rupture. Chicago, Ill. u.a. 2003.
Zuerst 1986; mit neuer Einleitung.

Perloff, Marjorie: The Audacity of Hope. The Foundational Futurist Manifestos. In: The History of Futurism. The Precursors, Protagonists, and Legacies. Hrsg. von Geert Buelens u.a. Lanham, MD 2012, S. 9-30.

Pörtner, Paul: Literatur-Revolution 1910 – 1925. Dokumente · Manifeste · Programme.
Bd. 1: Zur Aesthetik und Poetik. Darmstadt u.a. 1960 (= die mainzer reihe, 13).
Bd. 2: Zur Begriffsbestimmung der Ismen. Neuwied am Rhein u.a. 1961 (= die mainzer reihe, 13/II).

Schmidt-Bergmann, Hansgeorg: Die Anfänge der literarischen Avantgarde in Deutschland. Über Anverwandlung und Abwehr des italienischen Futurismus. Ein literarhistorischer Beitrag zum expressionistischen Jahrzehnt. Stuttgart 1991.
Im Anhang: Alle im "Sturm" publizierten Manifeste.

Schmidt-Bergmann, Hansgeorg: Futurismus. Geschichte, Ästhetik, Dokumente. Reinbek bei Hamburg 2009 (= rowohlts enzyklopädie, 55705).
S. 247-261: Von der "futuristischen Poesie" zu den "parole in libertà".

Scimonello, Giovanni: Der Aufbruch der europäischen Avantgarde nach 1900. Italienischer Futurismus und deutscher Expressionismus in der Auseinandersetzung Alfred Döblins mit Filippo Tommaso Marinetti. In: Das Europa-Projekt der Romantik und die Moderne. Ansätze zu einer deutsch-italienischen Mentalitätsgeschichte. Hrsg. von Silvio Vietta u.a. Tübingen 2005 (= Reihe der Villa Vigoni, 17), S. 159-171.

Somigli, Luca: Legitimizing the Artist. Manifesto Writing and European Modernism 1885-1915. Toronto 2003.

Somigli, Luca: The Mirror of Modernity. Marinetti's Early Criticism between Decadence and "Renaissance latine". In: Romanic Review 97,3/4 (2006), S. 331-352.

Tomiche, Anne: La naissance des avant-gardes occidentales – 1909-1922. Paris 2015.

Unglaub, Erich: Passatismo – FUTURISMO. Filippo Tommaso Marinetti: Das Manifest des Futurismus. In: Bausteine der Moderne. Eine Recherche. Hrsg. von Cord F. Berghahn u.a. Heidelberg 2007 (= Germanisch-Romanische Monatsschrift. Beihefte, 29), S. 159-188.

Villers, Jean-Pierre de (Hrsg.): Debout sur la cime du monde. Manifestes futuristes / Futurist manifestoes 1909 – 1924. Paris 2008.

Wagner, Birgit: Technik und Literatur im Zeitalter der Avantgarden. Ein Beitrag zur Geschichte des Imaginären. München 1996.

Wehle, Winfried: Avantgarde: ein historisch-systematisches Paradigma 'moderner' Literatur und Kunst. In: Lyrik und Malerei der Avantgarde. Hrsg. von Rainer Warning u.a. München 1982 (= UTB, 1191), S. 9-40.

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer