Tristan Derème

 

 

Réponse à une enquête

 

 

ENQUETE SUR "NOS INFLUENCES"

Tout récemment l'Intransigeant, prenant l'initiative de demander à certains critiques autorisés quels livres de "jeunes" ils préféraient, nous avons cru bon de retourner la question et de prier les meilleurs écrivains et poètes de notre génération de vouloir bien nous faire connaître à qui allaient – et pour quelles raisons – leurs préférences parmi les volumes de vers et les romans publiés depuis dix ans par nos aînés.

 

 

 

REPONSE DE M. DEREME

 

Mon cher Carco, j'aime de tout mon cœur le Deuil des Primevères (1907). Francis Jammes nous a montré dans ce livre toute la richesse d'une vie ordinaire, d'une vie quotidienne, comme disait Laforgue, et quelle source de lyrisme attendri s'épanche de notre existence banale quand on sait l'en faire jaillir.

C'est un modèle de grâce;
Et la grâce plus belle encor que la beauté
.

écrivait Lafontaine. Mais que l'on ne s'y trompe pas: cette poésie gracieuse est, à mon sens, plus profonde que celle qui pousse de grands cris et use de termes barbares en des rythmes sauvages. Il faut plus d'énergie pour sourire de ses souffrances que pour lancer de rauques et vaines imprécations contre la destiné et plus d'art pour surprendre avec les mots habituels que pour étonner avec des vocables empruntés à je ne sais quel jargon scientifique.

J'aime ce livre pour sa mélancolie et pour son sourire:

Oh viens... (comme disaient les anciens poètes),
Oh! viens... Que ton petit cœur me donne le bras
.

et parce que Jammes nous a enseigné dans ces pages que la sincérité n'exclut pas la liberté et que l'on peut exprimer des sentiments très vrais par des images d'une singulière hardiesse:

C'est en dormant sur ce vieux coffre odorant
que mon cœur s'est peuplé de jeunes filles tendres
et d'arbres indiens où montent des serpents
.

[123] N'est-ce pas là le secret de la fantaisie qui semble aujourd'hui conquérir bien des cœurs et qui est une manière de douce indépendance et comme un air mélancolique que voile un sourire ambigu.

 

 

 

 

Erstdruck und Druckvorlage

Le Cahier des Poètes.
1913, Nr. 3, April-Mai, S. 120 u. 122-123.

Die Textwiedergabe erfolgt nach dem ersten Druck (Editionsrichtlinien).


Le Cahier des Poètes   online
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34457788h/date

 

 

Literatur

Aranjo, Daniel: Tristan Derème (1889-1941). Le télescope et le danseur. Anglet 2002.

Berranger, Marie-Paule: "À quoi bon les poètes en ces temps de détresse?" In: 1913: cent ans après. Enchantements et désenchantements. Hrsg. von Colette Camelin u. Marie-Paule Berranger. Paris 2015 (= Collection: Colloque de Cerisy), S. 289-324.

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. Stuttgart u.a. 2011, S. 1-14.

Carco, Francis: Indépendants et fantaisistes. In: Le Cahier des Poètes. 1912, Nr. 1, November, S. 1-7.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34457788h/date

Cornell, Kenneth: The Post-Symbolist Period. French Poetic Currents, 1900-1920. New Haven 1958.

Cyprès, Amandine: Une poétique de la poésie par Tristan Derème. 2013.
URL: http://www.fabula.org/colloques/document1825.php

Décaudin, Michel: La crise des valeurs symbolistes. Vingt ans de poésie française 1895 – 1914. Genf u.a. 1981 (= Références, 11).

Décaudin, Michel: "La N.R.F." et les débats sur la poésie 1909 – 1914. In: Revue d'Histoire Littéraire de la France 87 (1987), S. 805-815.



Derème, Tristan: Jules Laforgue.
In: Vers et Prose. 1912:
Bd. 30, Juli-September, S. 211-216;
Bd. 31, Oktober-Dezember, S. 104-107. [PDF]

Derème, Tristan: Lettre de France. I. Les poèmes.
In: Rhythm. 1912, Nr. 5, Juni, S. 31-33.
URL: http://www.modjourn.org/journals.html

Derème, Tristan: Lettre de France. II. Esquisse de la poésie française actuelle.
In: Rhythm. 1912, Nr. 7, August, S. 113-119.

Derème, Tristan: Lettre de France. III. Poètes nouveaux.
In: Rhythm. 1912, Nr. 9, Oktober, S. 226-231.

Derème, Tristan: Lettre de France. IV. Jean Pellerin.
In: Rhythm. 1912, Nr. 11, Dezember, S. 322-325.

Derème, Tristan: Lettre de France. V. Roger Frène.
In: Rhythm. 1913, Nr. 13, Februar, S. 414-418.

Derème, Tristan: Réponse à une enquête
In: Le Cahier des Poètes. 1913, Nr. 3, April-Mai, S. 122-123.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34457788h/date



Gibson, Robert (Hrsg.): Modern French Poets on Poetry. An Anthology. 2. Aufl. Cambridge u.a. 1979.

Gleize, Jean-Marie (Hrsg.): La poésie. Textes critiques XIVe-XXe siècle. Paris 1995 (= Textes essentiels).

Höllerer, Walter (Hrsg.): Theorie der modernen Lyrik. Neu herausgegeben von Norbert Miller und Harald Hartung. 2 Bde. Darmstadt 2003.

Jammes, Francis: Le Deuil des Primevères. 13. Aufl. Paris 1920.

Jarrety, Michel (Hrsg.): La poésie française du Moyen Âge au XXe siècle. Paris 2007 (= Collection "Quadrige").

Thiébaut, Claude: Francis Jammes. Une vie, une oeuvre. In: Regards sur la poésie du XXe siècle. Bd. 1. Hrsg. von Laurent Fels. Namur 2009, S. 297-326.

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer