Gustave Lanson

 

 

Anthologie des poètes nouveaux

Au lecteur

 

On trouvera dans ce volume quelques pièces d'un groupe de poètes qui représente une des tendances de l'art contemporain.

Tandis que d'autres ou ne se sont jamais détachés de la tradition du Parnasse, ou sont retournés à des moments plus anciens de la tradition française, les uns vers Lamartine, d'autres vers Chénier, d'autres vers le classicisme ou le XVIe siècle, quelques-uns même vers l'antiquité gréco-romaine, ceux-ci, en général, prétendent continuer l'effort symboliste.

Un historien de notre littérature ne peut regarder leur tentative qu'avec curiosité et sympathie. Si combattu et renié que soit de certains côtés le symbolisme, c'est un fait qu'il a renouvelé notre poésie à l'heure où elle semblait se dessécher, qu'il a rappelé sur elle l'attention d'un public qui avait presque perdu [II] l'habitude de lire des vers et qui souriait au nom de poète. Il y a quelque chose du symbolisme dans les plus beaux vers qui se sont faits depuis <vingt>-cinq ans, dans ceux que j'aime le plus, même quand leurs auteurs se réclament d'une poétique toute contraire à celle des novateurs de 1885.

Beaucoup estiment que le symbolisme, si bienfaisant qu'il ait été, est déjà du passé, qu'il a épuisé sa vertu. Les poètes dont on lira ici les vers ne le croient pas, et, ce qui vaut en art beaucoup mieux que d'argumenter, ils s'efforcent de le prouver par leurs œuvres.

Jusqu'à quel point ont-ils réussi? Je ne veux point dicter au lecteur son impression sur ce volume. Je lui laisse la pleine liberté, le plaisir intact d'y chercher ce qui est à son got, ce qui peut lui donner ce sentiment d'être révélé à lui-même, produire en lui cet éveil des harmonies intérieures où se reconnat l'effet de la belle poésie.

Heureux ou malheureux, le talent y abonde.

L'essai des voies nouvelles n'est pas moins intéressant parfois que la réussite dans les genres réguliers. Ces jeunes gens-ci jouent la difficulté. Ils se privent, pour la plupart, du soutien de la technique commune, [III] du concours des formes traditionnelles d'expression et de vers qui éveillent en nous infailliblement de multiples échos. Il leur faut beaucoup de talent pour n'arriver par chance qu'à se casser le cou. Leurs expériences sont infiniment curieuses. C'est par eux que se fait à chaque instant la distinction du possible et de l'impossible dans la langue et la versification, et que se marquent pour la génération présente les frontières de l'art.

Fidèles aux idées qui inspirèrent les symbolistes, ils ne s'y asservissent pas. Ils ne proscrivent pas par un parti pris d'école les mesures régulières ni les strophes fixes. Ils ne fuient pas la clarté par principe. Ils ne fabriquent pas mécaniquement, et par recette, du symbole. Ils savent que l'effervescence, le paroxysme, toutes les notes extrêmes de la poésie ne s'atteignent pas par l'application laborieuse, par une volonté réfléchie d'exécuter un programme d'effets tumultueux, et que la beauté de ces éruptions tient à leur spontanéité, à leur fatalité interne.

Ils essaient de porter l'art plus loin que n'avaient fait leurs anés, de découvrir des conséquences nouvelles de la poétique de 1885, des directions non encore suivies. On notera, dans plusieurs pièces de [IV] ce volume, un désir de réconcilier la poésie non plus avec la vie, contre le pessimisme parnassien – c'est déjà fait – mais avec la vie moderne, contre la fuite romantique et parnassienne dans le passé, dans la Chimère, ou dans l'idéal. Que le monde où nous vivons en l'an 1912, sous les apparences que lui font la science et l'industrie d'aujourd'hui, contienne autant de poésie latente que les siècles morts n'en présentèrent aux hommes qui les vécurent, je n'en doute pas: mais il n'est pas facile, j'en conviens, de la réaliser, et il faudra s'y reprendre sans doute plus d'une fois. Toujours le chef-d'œuvre qui éternise un aspect de l'humanité est la somme de bien des échecs.

Tôt ou tard la beauté spéciale de l'heure unique où nous passons, dans des villes où gronde la révolution syndicaliste, sur un sol hérissé de cheminées d'usines, sous un ciel que commencent à sillonner les aéroplanes, cette beauté neuve aura son poète souverain; et s'il y a, selon le mot fameux, une "justice immanente", elle donnera à l'un de ceux qui les premiers auront cherché, l'honneur de trouver.

Or à tous ceux – jeunes ou vieux – qui sont [V] inquiets de demain, qui tâchent de pressentir ou d'entrevoir ce qui germe encore aujourd'hui sous la terre, ce volume fournira des indices dont l'interprétation est pour l'esprit un exercice singulièrement attachant.

 

GUSTAVE LANSON.            

        14 aot 1912.

 

 

 

 

Druckvorlage

Anthologie des poètes nouveaux. Avec une Préface de M. Gustave Lanson. Paris: Figuière 1913.
URL: https://archive.org/details/anthologiedespo00lansuoft
S. I-V: Préface [PDF]

Erstdruck
Gustave Lanson: Préface à l'Anthologie des poètes nouveaux. In: Poème & Drame. 1912, November, S. 70-73.

 

 

Literatur

Anthologie de L'Effort. Paul Fort, Henri Aliès, René Arcos, G. Chennevière, Georges Duhamel, Henri Franck, [...] Poèmes de Walt Whitman, précédés d'une introduction nouvelle de Léon Bazalgette. Poitiers 1912.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9613512d.r=

Arcos, René: A propos de quelques Poètes modernes. In: Mercure de France. Bd. 105, 1913, 16. Oktober, S. 696-713.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34427363f/date1913

Bark, Joachim: Art. Anthologie. In: Historisches Wörterbuch der Rhetorik. Bd. 1. Tübingen 1992, Sp. 678-684.

Braunschvig, Marcel: Art. Poésie. In: La Grande Encyclopédie. Bd. 26. Paris o.J. [1900], S. 1167-1175. [PDF]

Cabanès, Jean-Louis / Larroux, Guy: Critique et théorie littéraires an France (1800 – 2000). Paris 2005.

Compagnon, Antoine: La Troisième République des lettres, de Flaubert à Proust. Paris 1983.

Cornell, Kenneth: The Post-Symbolist Period. French Poetic Currents, 1900-1920. New Haven 1958.

Décaudin, Michel: La crise des valeurs symbolistes. Vingt ans de poésie française 1895 – 1914. Genf u.a. 1981 (= Références, 11).

Décaudin, Michel: "La N.R.F." et les débats sur la poésie 1909 – 1914. In: Revue d'Histoire Littéraire de la France 87 (1987), S. 805-815.

Fraisse, Luc: Les Fondements de l'histoire littéraire. De Saint-René Taillandier à Lanson. Paris 2002 (= Romantisme et modernités, 55).

Fraisse, Luc: Grandeurs et décadences de la poésie française dans l'histoire littéraire de Lanson. In: L'Éveil des Muses. Poétique des Lumières et au-delà. Mélanges offerts à Édouard Guitton. Hrsg. von Madeleine Bertaud u.a. Rennes 2002, S. 399-411.

Gleize, Jean-Marie (Hrsg.): La poésie. Textes critiques XIVe-XXe siècle. Paris 1995 (= Textes essentiels).

Grautoff, Otto: Die Bewegung in der französischen Lyrik der Gegenwart. In: Die lyrische Bewegung im gegenwärtigen Frankreich. Eine Auswahl von Otto und Erna Grautoff. Jena 1911, S. I-LIV. [PDF]

Guyon-Lecoq, Camille: Lanson, Nivelle de la Chaussée et la sensibilité lyrique. In: La Chaussée, Destouches et la comédie nouvelle au XVIIIe siècle. Hrsg. von Jean Dagen. Paris 2012, S. 133-153.

Höllerer, Walter (Hrsg.): Theorie der modernen Lyrik. Neu herausgegeben von Norbert Miller und Harald Hartung. 2 Bde. Darmstadt 2003.

Jarrety, Michel (Hrsg.): La poésie française du Moyen Âge au XXe siècle. Paris 2007 (= Collection "Quadrige").

Lamping, Dieter: Moderne Lyrik. Göttingen 2008.



Lanson, Gustave: La littérature et la science. In: Revue bleue. Revue politique et littéraire. 1892: Nr. 13, 24. September, S. 385-391; Nr. 14, 1. Oktober, S. 433-440. [PDF]

Lanson, Gustave: La Poésie contemporaine: M. Stéphane Mallarmé. In: Revue Universitaire. Jg. 2, 1893, Bd. 2, Nr. 7, 15. Juli, S. 121-132. [PDF]

Lanson, Gustave: Critiques d'aujourd'hui: M. Émile Faguet. In: Revue bleue. Revue politique et littéraire. 1894, Nr. 4, 27. Januar, S. 97-105. [PDF]

Lanson, Gustave: Hommes et livres. Études morales et littéraires. Paris: Lecène, Oudin 1895.
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1142263

Lanson, Gustave: Histoire de la Littérature française. 2. Aufl. Paris: Hachette 1895.
S. 1034-1036: Baudelaire; S. 1077-1088: La littérature qui se fait. [PDF]

Lanson, Gustave: Histoire de la Littérature française. 3. Aufl. Paris: Hachette 1895.
URL: https://archive.org/details/histoiredelali1895lansuoft

Lanson, Gustave: Sur une restauration de l'Agrégation des lettres. In: Revue Universitaire. Jg. 4, 1895, Bd. 2, Nr. 9, 15. November, S. 336-344. [PDF]

Lanson, Gustave: Sainte-Beuve et le Second Empire. In: Revue bleue. Revue politique et littéraire. 1899, Nr. 21, 27. Mai, S. 644-652. [PDF]

Lanson, Gustave: Art. Sainte-Beuve. In: La Grande Encyclopédie. Bd. 29. Paris o.J. [1901], S. 125-129. [PDF]

Lanson, Gustave: Art. Taine. In: La Grande Encyclopédie. Bd. 30. Paris o.J. [1901], S. 881-883. [PDF]

Lanson, Gustave: The New Poetry in France. In: The International Monthly. A Magazine of Contemporary Thought. Bd. 4, 1901, Oktober, S. 433-465. [PDF]   –   Aufgenommen in: Gustave Lanson: Études d'histoire littéraire. Réunies et publiées par ses collègues, ses élèves et ses amis. Paris: Champion 1929; hier: S. 285-317. [PDF]

Lanson, Gustave: [Allocution prononcée à l'ouverture des conférences de l'année scolaire 1901-1902]. In: Revue internationale de l'enseignement. Bd. 42, 1901, November, S. 385-397. [PDF]

Lanson, Gustave: L'Université et la Société moderne. Paris: Colin 1902.
URL: https://archive.org/details/luniversitetla00lansuoft

Lanson, Gustave: [Rezension zu:] Émile Verhaeren: Les forces tumultueuses. Paris 1902. In: Revue Universitaire. Jg. 11, 1902, Bd. 2, Nr. 6, 15. Juni, S. 87-88. [PDF]

Lanson, Gustave: L'histoire littéraire et la sociologie. In: Revue de Métaphysique et de Morale. Jg. 12, 1904, S. 621-642. [PDF]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:] Émile Verhaeren: Toute la Flandre. Les Tendresses premières. Bruxelles: Edmond Deman 1904. In: Revue Universitaire. Jg. 13, 1904, Bd. 2, Nr. 6, 15. Juni, S. 51-52. [PDF]

Lanson, Gustave: Sainte-Beuve. Ce qui fait de lui le maître de la critique et le patron des critiques. In: Revue Universitaire. Jg. 14, 1905, Bd. 1, Nr. 2, 15. Februar, S. 119-132. [PDF]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:] Émile Verhaeren: Les heures d'après-midi. Bruxelles: Edmond Deman 1905. In: Revue Universitaire. Jg. 14, 1905, Bd. 2, Nr. 6, 15. Juni, S. 49. [PDF]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:] Émile Verhaeren: La Multiple splendeur. Paris: Société du Mercure de France 1906. In: Revue Universitaire. Jg. 15, 1906, Bd. 2, Nr. 10, 15. Dezember, S. 423-424. [PDF]

Lanson, Gustave: [Rezension zu:] Albert Cassagne: La théorie de l'art pour l'art. 1905. In: Revue d'Histoire littéraire de la France. Jg. 14, 1907, S. 163-167. [PDF]

Lanson, Gustave: Histoire de la Littérature française. 11. Aufl. Paris: Hachette 1909.
URL: http://reader.digitale-sammlungen.de/resolve/display/bsb11167731.html

Lanson, Gustave: L'Esprit scientifique et la Méthode de l'Histoire littéraire. In: Revue de l'Université de Bruxelles. Jg. 15, 1909/10, Nr. 3-4, Dezember 1909, S. 296-307. [PDF]

Lanson, Gustave: La Méthode de l'Histoire littéraire. In: La Revue du Mois. 1910, 10. Oktober, S. 385-413. [PDF]

Salomon, Charles: La Méthode en Histoire littéraire. In: La Revue du Mois. 1911, 10. April, S. 486-492.   –   S. 493-497: Gustave Lanson: Réponse aux réflexions de M. Ch. Salomon. [PDF]

Lanson, Gustave: Anthologie des poètes nouveaux. Avec une Préface. Paris: Figuière 1913.
URL: https://archive.org/details/anthologiedespo00lansuoft
S. I-V: Préface [PDF]; zuerst in: Poème & Drame. 1912, November, S. 70-73.

Lanson, Gustave: Études d'histoire littéraire. Réunies et publiées par ses collègues, ses élèves et ses amis. Paris: Champion 1929. [PDF]

Lanson, Gustave: Essais de méthode, de critique et d'histoire littéraire. Hrsg. von Henri Peyre. Paris: Hachette 1965. [PDF]

Mélanges offerts par ses amis et ses élèves à M. Gustave Lanson. Paris: Hachette 1922.
URL: https://archive.org/details/mlangesofferts00lansuoft
S. 7-21: Bibliographie des œuvres de M. Lanson. [PDF]



Nordmann, Jean-Thomas: La critique littéraire française au XIXe siècle (1800 – 1914). Paris 2001 (= Le livre de poche, 567).

Pondrom, Cyrena N.: The Road from Paris. French Influence on English Poetry, 1900 – 1920. Cambridge: University Press 2010.

Ponton, Rémy: Lanson dans son rapport au texte. In: Qu'est-ce qu'une littérature nationale? Approches pour une théorie interculturelle du champ littéraire. Hrsg. von Michel Espagne u.a. Paris 1994, S. 365-378.

 

 

Literatur: "1913"

Asendorf, Christoph: Widersprüchliche Optionen: Stationen der Künste 1913 In: Internationales Archiv für Sozialgeschichte der deutschen Literatur 38.1 (2013), S. 191206.

Berranger, Marie-Paule: "À quoi bon les poètes en ces temps de détresse?" In: 1913: cent ans après. Enchantements et désenchantements. Hrsg. von Colette Camelin u. Marie-Paule Berranger. Paris 2015 (= Collection: Colloque de Cerisy), S. 289-324.

Brion-Guerry, Liliane (Hrsg.): L'année 1913. Les formes esthétiques de l'œuvre d'art à la veille de la première guerre mondiale. 3 Bde. Paris 1971/73.
Bd. 3 (1973): Manifestes et témoignages.

Camelin, Colette / Berranger, Marie-Paule (Hrsg.): 1913: cent ans après. Enchantements et désenchantements. Paris 2015 (= Collection: Colloque de Cerisy).

Chickering, Roger: Das Jahr 1913. Ein Kommentar. In: Internationales Archiv fr Sozialgeschichte der deutschen Literatur 39.1 (2014), S. 137-143.

Dowden, Stephen D.: Vienna 1913: dans le vrai. In: Internationales Archiv fr Sozialgeschichte der deutschen Literatur 38.2 (2013), S. 452-468.

Emmerson, Charles: 1913. In Search for the World before the Great War. New York 2013.

Erhart, Walter: Literatur 1913. Zeit ohne Geschichte? Perspektiven synchronoptischer Geschichtsschreibung. In: Internationales Archiv fr Sozialgeschichte der deutschen Literatur 39.1 (2014), S. 123-136.

Hamburger, Michael: 1912. In: Ders., Reason and Energy. Studies in German Literature. London 1957, S. 213-236.

Hübinger, Gangolf: Das Jahr 1913 in Geschichte und Gegenwart. Zur Einführung in den Themenschwerpunkt. In: Internationales Archiv für Sozialgeschichte der deutschen Literatur 38.1 (2013), S. 172-190.

Illies, Florian: 1913. Der Sommer des Jahrhunderts. Frankfurt a.M. 2015 (= Fischer-TaschenBibliothek).

Jauß, Hans R.: Die Epochenschwelle von 1912: Guillaume Apollinaires 'Zone' und 'Lundi Rue Christine'. In: Ders., Studien zum Epochenwandel der ästhetischen Moderne. Frankfurt a.M. 1989 (= suhrkamp taschenbuch wissenschaft, 864), S. 216-256.

Johnson, J. Theodore: The Year 1913: An Interdisciplinary Course. In: Teaching Literature and Other Arts. Hrsg. von Jean-Pierre Barricelli u.a. New York 1990, S. 108-115.

Klausnitzer, Ralf: "Literarische Kunst". Richard Moritz Meyers Beobachtungen des Jahres 1913 und die Gegenwart der Vergangenheit. In: Internationales Archiv fr Sozialgeschichte der deutschen Literatur 38.2 (2013), S. 514-539.

Kushner, Marilyn S. u.a. (Hrsg.): The Armory Show at 100. Modernism and Revolution. London 2013.

Mares, Detlev u.a. (Hrsg.): Das Jahr 1913. Aufbrüche und Krisenwahrnehmungen am Vorabend des Ersten Weltkriegs. Bielefeld 2014.

McFarland, Philip James: 1913. Reflections on a Number. In: Internationales Archiv fr Sozialgeschichte der deutschen Literatur 39.1 (2014), S. 144-150.

Rabaté, Jean-Michel: 1913. The Cradle of Modernism. Malden, MA 2007.

Sautermeister, Gert: Kultur und Literatur in Deutschland und Bremen um 1913. In: Bremisches Jahrbuch 93 (2014), S. 105-120.

Schaefer, Barbara (Hrsg.): 1912 – Mission Moderne. Die Jahrhundertschau des Sonderbundes. Köln 2012.

Werner, Meike G.: Warum 1913? Zur Fortsetzung des Themenschwerpunkts "Das Jahr 1913 in Geschichte und Gegenwart". In: Internationales Archiv fr Sozialgeschichte der deutschen Literatur 38.2 (2013), S. 443451.

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer