Thomas Sébillet

 

Art poétique Françoys

 

 

Chant Lyrique, ou Ode

 

Le chant Lyrique, ou Ode, (car autant vault a dire) [Marg. Chant Lyrique, & Ode, tout un.] se façonne ne plus ne moins que le Cantique, c'est a dire, autant varia[57r]blement & inconstamment: sauf que lés plus cours & petis vers y sont plussouvent usités & mieux séans, a cause du Luth ou autre instrument semblable sur lequel l'Ode se doit chanter. Aussy la matiére suyt l'effect de l'instrument, qui comme le chant Lyrique, & l'Ode comme l'instrument exprime tant du son comme de la vois lés affections & passions ou tristes, ou joieuses, ou creintives, ou esperantes, [Marg. Virgile au 6. de l'Eneide.] desquéles ce petit Dieu (le premier & principal suget de Pöésie, singuliérement aus Odes & Chansons) tourmente & augmente lés esperis dés Amoureus. Ainsy est le chant Lyrique aussy peu constant qu'ilz sont, & autant prompt a changer de son, de vers, & de Ryme, comme eus de visages & d'acoutremens. Pource n'en atten de moy aucune régle autre, fors que choisisses le patron dés Odes en Pindarus Pöéte Grec, & en Horace Latin, & que tu imites a pied levé Saingelais és Françoises, qui en est Autheur tant dous que divin: comme tu pourras juger lisant ceste Ode sienne faite au nom d'une Damoiselle:

   O combien est heureuse
[57v] La peine de celer
Une flamme amoureuse
Qui deus cœurs fait bruler,
Quand chacun d'eus s'attent
D'estre bien tost content.

   Las on veut que je taise
Mon apparent desir,
Et feigne qu'il me plaise
Nouvel amy choisir:
Mais forte affection
N'endure fiction.

   Vostre amour froide & lente
Vous rend sage & discret:
La mienne viölente
N'entend pas ce secret:
Amour nulle saison
N'est amy de raison.

   Si mon feu sans fumée
Est viölent & chaut,
Estant de vous aimée
Du reste il ne me chaut:
Soit mon mal veu de tous,
Et seul senty de vous
.

   [58r] Si femme en ma présence
Autre vous entretient,
Amour veut que je pense
Que cela m'appartient:
Car luy & longue foy
Vous doivent tout a moy.

   Que me sert que je soie
Avecque Prince ou Roy,
Et qu'ailleurs je vous voie
Sans approcher de moy?
La peur du changement
Me cause grand tourment.

   Quand par bonne Fortune
Seréz mien de tout point,
Lors parléz a chacune,
Je ne m'en pleindray point:
Je vous pry ce pendant
N'estre ailleurs prétendant.

   Penséz vous que la veuë
Soit asséz entre amys,
Ne me voyant pourveuë
De ce qu'on m'a promis?
C'est trop peu que dés yeus ,
Amour veut avoir mieus
.

   [58v] De vous seul je confesse
Que mon cœur est transy,
Si j'estoy' grand Princesse,
Je diroy' tout ainsy:
Si le vostre ainsy fait,
Montrés le par effét
.

La mesme perfection & douceur de luy liras tu lisant sés autres Odes en autre forme, commençantes,

Laisséz la verde couleur, &c.
Puys que nouvelle affection, &c.
Ne vœilles Madame, &c.
Hélas mon Dieu y a il en ce monde, &c.

& grand nombre d'autres toutes tant cognues & chantées, qu'il n'est ja besoin de t'en escrire icy copie.

 

 

 

 

Druckvorlage

Art poetique François. Pour l'instruction dés jeunes studieus, & encor peu avancéz en la Pöésie Françoise.
A Paris, avec privilege. On lés vend au Palais, en la boutique de Gilles Corrozet. 1548.

Benutzt:
Online-Ausgabe: Exemplar BnF RES- YE- 1213
URL: http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k72408r

Vgl. zur Druckgeschichte die kritische Edition von Gaiffe u. Goyet (1988), S. XII-XVI.

Unser Auszug: S. 56v-58v
(= Buch 1, Kap. 6:  Du Cantique, Chant Lyrique ou Ode, & Chanson;   Unterkapitel:  "Chant Lyrique ou Ode").

Editionsrichtlinien.
Die Unterscheidung:  i von j  u.  u von v  wurde eingeführt.
Marginalien wurden in den Fließtext aufgenommen.

 

 

Kommentierte und kritische Ausgaben

 

 

Literatur

Brandmeyer, Rudolf: Poetiken der Lyrik: Von der Normpoetik zur Autorenpoetik. In: Handbuch Lyrik. Theorie, Analyse, Geschichte. Hrsg. von Dieter Lamping. Stuttgart u.a. 2011, S. 1-14.

Buck, August u.a. (Hrsg.): Dichtungslehren der Romania aus der Zeit der Renaissance und des Barock. Frankfurt a.M. 1972 (= Dokumente zur europäischen Poetik, 3).

Castor, Grahame: La poétique de la Pléiade. Étude sur la pensée et la terminologie du XVIe siècle. Traduit de l'anglais par Yvonne Bellenger. Paris 1998 (= Bibliothèque littéraire de la Renaissance; série 3, 38).

Catach, Nina: L'orthographe française à l'époque de la Renaissance. Genève 1968.

Galand-Hallyn, Perrine u.a. (Hrsg.): Poétiques de la Renaissance. Le modèle italien, le monde franco-bourguignon et leur héritage en France au XVIe siècle. Genf 2001 (= Travaux d'Humanisme et Renaissance, 348).

Greene, Roland: The lyric. In: The Cambridge History of Literary Criticism. Bd. 3: The Renaissance. Hrsg. von Glyn P. Norton. Cambridge u.a. 1999, S. 216-228.

Guerrero, Gustavo: Poétique et poésie lyrique. Essai sur la formation d'un genre. Paris 2000 (= Poétique).

Huss, Bernhard / Mehltretter, Florian / Regn, Gerhard: Lyriktheorie(n) der italienischen Renaissance. Berlin 2012 (= Pluralisierung & Autorität, 30).

Jourde, Michel u.a. (Hrsg.): Le lexique métalittéraire français (XVIe-XVIIe siècles). Genève 2006 (= Cahiers d'humanisme et Renaissance, 77.

Kallendorf, Craig / Robling, Franz-Hubert: Art. Ars poetica. In: Historisches Wörterbuch der Rhetorik. Bd. 1. Tübingen 1992, Sp. 1048-1068.

Kinney, Arthur F.: The Position of Poetry: Making and Defending Renaissance Poetics. In: A New Companion to English Renaissance Literature and Culture. Hrsg. von Michael Hattaway. Bd. 2. Malden, Mass. u.a. 2010, S. 15-27.

Krummacher, Hans-Henrik: Principes Lyricorum. Pindar- und Horazkommentare seit dem Humanismus als Quellen der neuzeitlichen Lyriktheorie. In: Ders., Lyra. Studien zur Theorie und Geschichte der Lyrik vom 16. bis zum 19. Jahrhundert. Berlin u.a. 2013, S. 3-76.

Legrand, Marie-Dominique u.a. (Hrsg): Vocabulaire et création poétique dans les jeunes années de la Pléiade, 1547-1555. Paris 2013 (= Colloques, congrès et conférences sur le XVIe siècle, 1).

Mathieu-Castellani, G.: Les modes du discours lyrique au XVIe siècle. In: La Notion de genre à la Renaissance. Hrsg. von G. Demerson. Genève 1984, S. 129-148.

Monferran, Jean-Charles: A propos de la constitution du genre de l'Ode. Les définitions de l'ode française avant Ronsard. In: Renaissance de l'Ode. L'Ode française au tournant des années 1550. Hrsg. von Nathalie Dauvois. Paris 2007 (= Colloques, Congrès et Conférences sur la Renaissance Européenne, 57), S.  19-52.

Monferran, Jean-Charles: L'école des Muses. Les arts poétiques français à la Renaissance (1548-1610). Sébillet, Du Bellay, Peletier et les autres. Genève 2011 (= Les seuils de la modernité, 12).

Monferran, Jean-Charles (Hrsg): La Muse et le Compas: poétiques à l'aube de l'âge moderne. Anthologie. Paris 2015.

Naïs, Hélène: La notion de genre en poésie au XVIe siècle: étude lexicologique et sémantique. In: La Notion de genre à la Renaissance. Hrsg. von G. Demerson. Genève 1984, S. 103-127.

Norton, Glyn P. (Hrsg.): The Cambridge History of Literary Criticism. Volume 3: The Renaissance. Cambridge 1999.

Plett, Heinrich F.: Gattungspoetik in der Renaissance. In: Renaissance-Poetik = Renaissance poetics. Hrsg. von Heinrich F. Plett. Berlin u.a. 1994, S. 147-176.

Plett, Heinrich F.: Rhetoric and Renaissance Culture. Berlin 2004.
S. 152-177: Dispositio Poetica. The Rhetorical Conceptualization of Poetic Genres.

Rouget, François: L'apothéose d'Orphée. L'esthétique de l'ode en France au XVIe siècle de Sébillet à Scaliger (1548 – 1561). Genf 1994 (= Travaux d'humanisme et renaissance, 287).

Spies, Marijke: Rhetoric, Rhetoricians, and Poets. Studies in Renaissance Poetry and Poetics. Amsterdam 1999.

Till, Dietmar u.a.: Art. Poetik. In: Historisches Wörterbuch der Rhetorik. Bd. 6. Tübingen 2003, Sp. 1304-1393.

Zymner, Rüdiger (Hrsg.): Handbuch Gattungstheorie. Stuttgart u.a. 2010.

 

 

Edition
Lyriktheorie » R. Brandmeyer